Monsieur le Maire,

En application de l’article 6 alinéa 3 du règlement intérieur, nous souhaitons lors du conseil municipal du 22 février 2019, vous poser une question d’actualité, relative au projet de l’OAP Rougières.

Nous sommes étonnés d’apprendre que le CIL des Rougières qui s’est opposé au projet de construction de plus de 1000 logements et 3 000 m2 de commerces sur l’OAP Rougières a été condamné à régler 2 000€ à la ville et à TPM au titre des frais de défense. Comment construire une relation de confiance et d’écoute avec le CIL? Comment promouvoir la démocratie locale essentielle à la vie des quartiers ? Comment respecter le travail des CIL et conduire un dialogue fructueux entre les représentants de la ville et les habitants, si la ville menace les CIL lorsqu’ils s’opposent à des projets dangereux pour l’équilibre des quartiers?

Par ailleurs, et selon vos propos, ce projet permettrait de construire des logements accessibles (locatifs sociaux) pour les hyérois. Or nous constatons que dans 6 projets immobiliers en cours (jardin de la Bayorre, O Garden, Symphonie du Parc, Palmes d’Or, Villa Clématite, Rivage,..) les autorisations de permis de construire ont été accordés pour des appartements à un prix moyen de 4 000€/m2, c’est à dire inaccessibles pour une très grande majorité de nos concitoyens. Pourquoi ne pas avoir accompagné ces permis de construire d’une obligation de livrer entre 30% et 50% de logements sociaux?

Enfin pour répondre à l’exigence de l’État de construire 3000 logements « accessibles » à Hyères afin de se conformer à la loi, pourquoi ne pas créer un observatoire de l’habitat pour accompagner les élus dans la conduite de l’aménagement de la ville, dans la construction de logements accessibles et dans la préservation du patrimoine naturel hyérois? Cet observatoire pourrait être composé d’élus de toutes sensibilités, d’architectes, de représentants des CIL et de l’État. Il produirait chaque année des statistiques, un rapport d’orientation et des recommandations en matière d’aménagement urbain. Il contribuerait à rendre le débat démocratique plus constructif et apaisé.

Dans l’attente de connaître vos réponses, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de nos meilleurs sentiments.

William Seemuller
Président d’Agir pour Hyères