Une belle et heureuse année 2016 et mes meilleurs vœux de santé, de paix et de bonheur à vous tous, Hyeroises et Hyerois, femmes et hommes libres, qui s’engagent pour que notre ville, pour que notre pays progresse, s’améliore et influence « la marche du monde ».

À vous qui considérez que rien n’est jamais définitivement écrit, qu’il faut toujours lutter contre la culture du déclin, du pessimisme et que l’injustice et les inégalités ne sont jamais acceptables.

« C’est le courage et la détermination qui permettent d’aller au bout des plus belles valeurs humaines. » E. Tabarly

En 2015, nous avons mené 2 campagnes électorales très difficiles, les départementales et les régionales, avec courage, détermination, dignité et dans la volonté de faire vivre notre sensibilité de Gauche, Humaniste comme Jaurès, Républicaine et laïque comme Clemenceau, Européenne comme Delors et Écologiste comme Pierre Rabhi.

Nous avons eu la bonne surprise à Hyères, aux 1er tour des régionales, de faire le 3e score du département au dessus de la moyenne régionale. Le premier score étant Correns avec 52% et le deuxième Port Cros avec 45% des voix à Gauche.

Nous sommes lucides sur la difficulté et la fierté d’appartenir à la majorité politique de Gauche qui gouverne le pays depuis 2012 et qui soutient la politique du Président de la République.

Nous sommes conscients de la responsabilité du chef de l’Etat. Nous saluons sa détermination totale face à la pire des menaces, le terrorisme, son organisation occulte et sa violence aveugle.

En 2016, viendra le moment du bilan du quinquennat de François Hollande. Il viendra aussi le moment de prendre connaissance des promesses de tous les candidats.

Vous avez déjà compris qu’il y a un monde entre la critique constante, violente, systématique, dès les premiers jours, de l’action politique du Président de la République et des propositions concrètes, sérieuses, constructives pour la France de demain.

« Ma foi, sur l’avenir bien fou qui se fiera : – Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera » Jean Racine

A Hyères, depuis 2 ans, nous nous sommes mis à l’écoute de la ville et des hyerois. Nous participons à des dizaines de réunions, de cérémonies, de commémorations. Nous avons posé des dizaines de questions orales au Maire. Nous avons préparé, ensemble, tous les conseils municipaux, dans des conditions complexes d’accès aux documents, d’accès à l’information, d’interdiction de disposer d’une salle municipale pour travailler ou comme aujourd’hui pour se réunir.

Étrange démocratie qui complique au lieu de simplifier. Étrange démocratie qui considère la politique comme une activité « clandestine ».

Peu importe, depuis deux ans, notre avons décidé d’appliquer des principes simples:

1) Comprendre sa ville : c’est à dire être sur le terrain, écouter et faire confiance aux talents de nos concitoyens. Sortir de ses certitudes et être capable de changer de point de vue, de s’enrichir par la connaissance d’un autre vécu.

Qui peut dire aujourd’hui, j’ai raison? Je gouverne seul? Personne, alors un peu d’humilité Mr le Député Maire et au lieu d’interrompre les orateurs en conseil, d’imposer vos vérités, de tordre le nez à la réalité, de ne pas favoriser le travail d’équipe, de transmettre les dossiers au dernier moment, prenez le temps de nous écouter. La responsabilité du Maire, c’est de créer la cohésion, de rapprocher les points de vue et de ne pas être méprisant et blessant en conseil avec l’opposition.

2) Élever le niveau d’expertises avec l’implication des acteurs de la ville, qui nous rejoignent, sans préjugé, sans idée reçue, pourquoi? Parce qu’il faut reconstruire la vie politique par la résolution de situations locales concrètes qui posent problème, qui rendent la vie de nos concitoyens impossible.

La propreté des rues, (enfin une priorité), les bancs publics (jardin Denis), l’aménagement de l’espace public (des trottoirs à la Bayorre, le désenclavement du Val des Rougières) la tranquillité publique (les Maurels, la vieille ville), les dessertes et les horaires des bus (le PDU  pour les fractions), l’éducation (le rattrapage scolaire et l’encadrement familiale par les associations), les cantines scolaires (trop privatisées), voilà de vrais sujets.

Nous sommes là pour traiter les questions du quotidien et pour améliorer la qualité du service public, pour en simplifier l’accès, pour le rendre plus efficace. Et nous le faisons à chaque fois que nous en sommes saisis. C’est une question de crédibilité pour un élu, et notre fierté de vous servir.

Mais cette résolution du quotidien doit s’inscrire dans une vision plus globale de la ville. C’est pour cela que nous préparons également l’ordre du jour du conseil, par une réunion ouverte à tous, citoyens engagés ou apolitiques, responsables d’associations ou simples contribuables.

L’examen des délibérations nous a permis de dégager une ligne de conduite et de mieux peser en conseil dans les débats.

Oui, il était inutile d’augmenter les impôts locaux en 2015 et en 2016. Les Hyérois paient déjà trop d’impôts locaux. « C’est tellement facile d’augmenter les impôts » comme l’ont dit Francois de Canson Maire de La Londe, Marc Vuillemot Maire de La Seyne ou Hubert Falco Maire de Toulon lors de leur vœux, eux qui ont gelé leur taux, malgré la baisse de la DGF. Lorsque l’on connaît la situation fiscale des Hyérois, il était urgent de ne pas augmenter les impôts locaux.

Oui, il faut anticiper la réforme territoriale et mieux mettre en valeur les mutualisations avec TPM, mais pas n’importe comment. Est il utile de transférer nos ports ? Pourquoi les transports et l’assainissement, compétences déjà déléguées ne fonctionnent pas? Pourquoi les adjoints n’exercent ils pas les mêmes mandats à TPM et à Hyères ?

Oui il faut sélectionner les investissements. Nous ne pourrons pas tout faire, il faut être prudent avec les finances locales dans les périodes d’incertitude et en particulier avec les projets pharaoniques du bord de mer. Comme il faut peut être s’interroger sur les faibles dotations du Conseil Général et de TPM au profit de notre ville?

3) Faire naître des idées nouvelles pour rassembler plus largement, comme par exemple :

Réserver une part des 19 millions d’€ de budget d’investissement 2016, c’est à dire 1 ou 2 millions d’€, à la construction d’un foyer pour les personnes âgés.
Mettre en place une structure foncière avec la Chambre d’agriculture pour acheter des terres et les louer à de jeunes agriculteurs pour limiter l’endettement.
Améliorer dans le cadre du plan de déplacements urbains géré par TPM, les dessertes ville/port/gare/aéroport et avec les fractions
Reprendre 30% des cantines en régie municipale et aider les agriculteurs locaux à mieux répondre aux appels d’offres.
Transférer le bâtiment de la Banque de France à TPM et le confier à la Villa Noailles, plutôt qu’en faire un musée aux frais des contribuables Hyérois.
Lancer le projet Mairie 2:0, une administration sans papier, un service public en ligne, des fonctionnaires libérés du travail administratif.

C’est de notre capacité à nous organiser collectivement autour d’un projet de ville construit progressivement, sans ostracisme, sans dogmatisme qu’émergera une nouvelle génération de citoyens engagés.

Ne nous laissons pas envahir par le repli sur soi ou l’abattement, la colère ou le dépit.

Élargissons notre cercle, inspirons nous de l’expérience et des bonnes pratiques des communes du Var où nous avons des amis, La Seyne, Ramatuelle, Correns, Solliès-Toucas, Néoules, Draguignan ou Salernes.

Investissons nous dans les dossiers municipaux 2016 avec comme grille de lecture la lutte contre l’injustice, les inégalités et l’efficacité des services publics.

En 2016 les projets municipaux ne manqueront pas, PLU, Aménagement des quartiers Clemenceau Denis, la mise en œuvre du « vivre ensemble », la charte du Parc National et du grand site de Giens, sans oublier les dossiers inattendus que réserve la vie locale. Prochain rendez vous conseil municipal le 19 février 2016 qu’il faudra préparer le 17 février.

Le temps de la récolte viendra, pour le moment « il faut creuser, fouiller, bêcher, semer, se donner de la peine. » La Fontaine

Enfin, 2016 sera l’année de la préparation de l’élection Présidentielle.  Nous parlerons du vrai bilan bien sûr mais aussi des projets. Nous aurons, à notre niveau, à nous organiser pour apporter notre contribution à ce grand rendez vous démocratique et éviter les dérives extrêmes. Au delà des petites phrases, gardons la même grille de lecture, notre objectivité, notre écoute des Hyérois.

Gardons notre fierté de faire de la politique au service de nos concitoyens.

« Ce n’est pas à cause de la crise que plus personne ose.
C’est parce que plus personne ose qu’il y a la crise. »

Alors OSONS être nous même, des humanistes, des républicains, des laïcs, des européens, des écologistes bref des socialistes ouverts et responsables.

Chères Hyéroises et chers Hyérois, venez nous rejoindre pour travailler, pour convaincre, c’est l’avenir de notre commune, de notre pays qui est en jeu.

William Seemuller