Dans son numéro du 24 septembre 2015, l’hebdomadaire, « Le Point » livre une étude sur l’augmentation des impôts locaux en 2015 (taxes foncières sur le bâti et le non-bâti et taxe d’habitation) de 117 communes de plus de 50 000 habitants. 8 les ont diminués dont La Seyne sur Mer, 78 les ont maintenus et 31 les ont augmentés. Dans les plus fortes augmentations, nous trouvons en 6eme position Hyères les Palmiers, notre ville.

Cette augmentation de la taxe foncière en 2015 sera de 5,38% avec une triple peine, augmentation du taux, augmentation de la base et baisse de l’abattement de 15% à 8%. En plus de cette augmentation, nous avons constaté sur nos avis d’imposition, une augmentation de 20,38% de la taxe foncière qui est versée au Département, présidé par Mr Giraud (Les Républicains) ancien Maire de Cairqueiranne, la ville la plus endettée du département.

Nous y ajoutons une augmentation de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères de 5,04% et du fait de l’adoption d’une délibération en conseil municipal du 2 octobre 2015, nous avons calculé que le prix de l’eau devrait augmenter en 2016 de 9,7%.

Notre ville étant déjà très fiscalisée avec une imposition par habitant de 698€ pour une moyenne française de 616€, ces décisions sont lourdes de conséquences.

Elles réduisent très fortement le pouvoir d’achat des hyerois et pèsent dans les budgets logement. Elles poussent un certain nombre d’artisans et de commerçants à quitter la ville et d’autres à ne pas s’y installer. Plus grave, en ne respectant pas la parole donnée en janvier 2014 « je n’augmenterai pas les impôts », le Député Maire a créé une incertitude et une inquiétude pour l’avenir.

Nous l’avons dit et répété, ces augmentations ne sont pas justifiées. La ville n’a jamais été au « bord du gouffre » ou en « faillite ». La ville a été gérée avec prudence. Le compte administratif 2014 a constaté un excédent de fonctionnement de 10,4 millions d’€. Nous sommes surpris qu’au moment où le Gouvernement baisse les impôts de 9 millions de contribuables, le Député Maire décidé de les augmenter.

J’avais écris que l’impôt est pour certains élus une « drogue dure ». C’est malheureusement exact. Cette drogue empêche de voir l’essentiel: redonner du pouvoir d’achat aux hyerois, rendre la ville attractive fiscalement, maintenir un service public de qualité et travailler en synergie avec l’Agglomeration et le département pour baisser les dépenses publiques. »

William Seemuller
Conseiller municipal
Adjoint spécial de Port Cros