Monsieur le Député Maire,

Dans le cadre des questions d’actualité de la séance du conseil municipal du 25 novembre 2016, je vous adresse la question suivante :

Selon les informations dont nous disposons, la cyber base du centre social Massillon vit ses derniers jours et ce par manque de financement. Nous le regrettons vivement. Cette cyber base permettait à ses nombreux utilisateurs, jeunes et anciens, de se familiariser avec internet et les multiples applications numériques dont chacun a de plus en plus besoin, dans sa vie quotidienne et professionnelle. Elle évitait un achat et un abonnement onéreux pour des budgets très modestes.

Heureusement, la médiathèque d’Hyères propose un service de ce type. De nombreux utilisateurs de la cyber base Massillon ont été amenés à se tourner vers ce service municipal. Cependant pour pouvoir utiliser le service numérique de la médiathèque, il faut être adhérent de celle ci. Cette adhésion est gratuite pour un jeune de – 26 ans et pour les bénéficiaires de minima sociaux, par contre elle est payante pour un adulte résidant à Hyères. Ce que vous comprendrez aisément, c’est que personne n’est fier d’être pauvre et j’ai pu observer que certains utilisateurs de la cyber base de Massillon ont renoncé à s’inscrire à la Médiathèque.

C’est une vraie difficulté. Pour permettre à tous de profiter de ce service, pourquoi ne pas rendre l’accès de la Médiathèque gratuite pour les hyérois ?

Ne nous accusez pas, ce faisant, d’une proposition démagogique. Vous devez savoir, sinon nous sommes heureux de vous l’apprendre, que le candidat que vous soutenez à la primaire de la droite, M. Alain Juppé, a comme maire de Bordeaux, mis en place la gratuité des médiathèques de sa ville à dater du 18 octobre 2015. Les médiathèques de Bordeaux comptaient 32 000 adhérents en 2014, elles en sont à 41 000 aujourd’hui, soit déjà une augmentation de 28% dont la plupart le sont pour la première fois. C’est aussi le cas plus près de chez nous, dans la commune de la Garde. C’est chaque fois, un formidable succès qui devrait vous conforter dans une démarche similaire.

Une Médiathèque gratuite, voilà un geste politique fort dans une période dominée par les marchands de peur. Elle rendrait la culture accessible à tous et favoriserait une réduction de l’inégalité que constitue entre les générations la « fracture numérique ». Dans l’attente de connaître votre réponse, nous vous adressons Monsieur le Député Maire, l’expression de nos sincères salutations.