Le 8 août 2016, l’humanité aura déjà consommé la totalité des ressources que la Terre peut renouveler en un an et cette année sera certainement l’année où le réchauffement climatique va atteindre un sommet. Les conséquences en seront dramatiques dans certaines parties du globe et entraînent des transformations profondes de nos habitudes et de nos comportements. D’où l’importance de l’initiative du President de la République d’engager tous les pays du monde dans la COP 21.

Des maires républicains, écologistes et socialistes du Var depuis de nombreuses années ont décidé d’anticiper ce changement climatique. Leurs actions se sont traduites par un eco-hameau à Ramatuelle, la préservation de la biodiversité à Correns, les maraîchages de Fabregas à la Seyne, un Eco quartier à Puget-sur-Argens et des éoliennes à Solliès-Toucas

La caractéristique commune de ces réalisations, c’est l’anticipation et la concertation. Anticiper pour protéger un environnement menacé, concerter pour faire prendre conscience et faire vivre une démocratie créatrice. Soyons certain qu’il n’y aura pas de changement profond de nos habitudes de vie sans une prise de conscience collective de leur impact.

Et maintenant que fait-on?
On continue dans ce sens à Hyères en proposant un Eco quartier aux Rougières, des jardins partagés dans les terrains en friche, d’ouvrir des pistes cyclables dans la ville, de mettre des panneaux solaires sur les toits des bâtiments administratifs, bref de revoir les investissements pour anticiper cette transformation de notre environnement. Nous avons besoin de refaire de la politique au sens noble du terme, c’est à dire, par l’émergence de l’intérêt général et du long terme. Un beau programme, non?

« Si vous deviez un jour vous transformer vous-même, faites-le un peu chaque jour »
Confucius