Avant-dernier débat d’orientation budgétaire, avant les échéances municipales de mars 2020, une présentation très politique de votre budget. N’est-ce pas la règle?
Le contexte national et international est tendu. La crise sociale va-t-elle peser sur la croissance? L’Etat redistribue 10 milliards € de pouvoir d’achat, mais augmente le déficit budgétaire avec un risque sur le montant de remboursement de la dette (40 milliards € aujourd’hui) : « Les grandes menaces créent les grandes opportunités ». Nous l’espérons.

La loi de finances 2019 confirme une dotation globale de fonctionnement stable, la suppression de la taxe d’habitation et sa compensation, le soutien à l’investissement et aux Métropoles, un encadrement des dépenses des communes à 1,2% d’augmentation (contrat de Cahors). La nouvelle organisation au sein de la Métropole se poursuit en 2019. Nous serons attentifs à l’efficacité de l’antenne hyéroise, à l’équilibre financier des transferts (15,3 millions € fonctionnement et 7,1 millions € investissement) et à la maîtrise de la fiscalité de la commune et de la Métropole.

La situation 2019 de la commune est conforme aux attentes. Peu d’endettement, un fort potentiel de cession d’actifs (40 millions € réalisés entre 2014-2018). Vous baissez le taux de la taxe foncière de 6%, par contre les bases augmentent de 2,2% en 2019. La fiscalité locale s’exprime par la variation des taux, des bases et de l’abattement, mais ce qui compte, c’est le montant payé par les hyérois, c’est à dire le produit d’imposition, soit entre 2014 et 2018 une augmentation de +16,6 millions €.

Les dépenses de fonctionnement sont maîtrisées.
Mais par absence d’anticipation de votre politique énergétique, la ville voit sa facture d’électricité augmenter de 400 000€. Nous aimerions connaître les frais de fonctionnement du musée pour 2019, 2020 et 2021? Nous saluons la baisse du prix des cantines et la création d’une commission d’indemnisation des commerçants victimes des travaux (notre demande). Nous avons noté également les 50 000€ pour la rénovation des plaques commémoratives du cimetière (notre demande). Nous souhaiterions disposer d’un rapport d’orientation pour le CCAS et de pouvoir en débattre lors du prochain conseil afin de s’assurer de l’adéquation entre besoins sociaux et budget? N’oublions jamais que le service public est financé par l’impôt. Si nous baissons l’impôt…

Les dépenses d’investissement sont significatives. Trois remarques :

Il faut poursuivre la remise à niveau des équipements et des bâtiments publics. Nous encourageons une planification sur 3 ans des investissements structurants : voirie, route, bâtiments, inondation, réseaux, maintenance, etc
Nous observons une forte dérive des coûts des grands projets : Saint Paul +20%, Olbia +12%, La Banque +12%, la base nautique +35%, la maison du commandant +30%. Avez vous une explication? Cela ne mérite-t-il pas un audit? Cette dérive s’élève à un somme importante 1,5 millions €, quelles sont les pénalités prévues dans les contrats?
Nous n’avons pas noté d’investissement d’avenir comme un soutien à la transition énergétique pour faire baisser le prix de l’énergie (panneaux solaires, pompe à chaleur, « Green power », etc), une accélération des investissements dans le tri et le recyclage des déchets (le Var ne dispose plus de décharge) et des acquisitions de terre (la meilleure réponse au réchauffement climatique) par la création de Zone Agricole Protégée, une demande constante de la chambre d’agriculture du Var.
Par contre nous notons avec intérêt votre volonté à ce que Hyères soit candidate au concours « Capitale française de la bio-diversité ».