Il y a 40 ans disparaissait brutalement d’une rupture d’anévrisme Jean-Jacques Perron, Sénateur Maire d’Hyères. Pour honorer la mémoire d’un homme qui a servi la ville avec passion et jusqu’au bout de ses forces, nous déposerons, en présence du Maire, une gerbe sur sa tombe au cimetière de la Ritorte à 17h, le mardi 9 octobre 2018.

Jean-Jacques Perron a remporté les élections municipales le 20 mars 1977 à la tête d’une liste d’union de la Gauche. Il a dynamisé la vie locale et lancé le festival du jeune cinéma, le marché floral, et un musée archéologique de la mer. Sensible aux questions environnementales, il s’est attaché également à favoriser l’installation de stations de dépollution et il deviendra vice-Président du Parc National..

Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, il est élu sénateur le 25 septembre 1977. Il s’inscrit au groupe socialiste de la Haute Assemblée et devient membre de la commission des affaires sociales. Il aborde des sujets aussi variés que les parcs nationaux, les forces armées, et le monde du travail. L’indemnisation des Français d’outre-mer dépossédés de leurs biens retient toute son attention. Enfin, il interroge le ministre de l’Intérieur sur la destinée de l’île de Porquerolles, et compte parmi les membres de la commission d’enquête créée pour étudier les conséquences de l’échouement de l’Amoco Cadiz sur les côtes bretonnes.

Médecin, ancien President de Hyères Football Club, il était aussi numismate passionné, grand amateur de voile et de musique classique.