Hyéroises, Hyérois,

Je m’y étais engagé et comme en 2015, je vous rends compte de mon mandat au service de la ville. Être élu, c’est d’abord vous écouter, vous défendre, servir la ville et garantir l’intérêt général. La démocratie doit être vivante. Je vous invite à participer à nos réunions préparatoires du Conseil Municipal ouvertes à tous les Hyèrois. Ces réunions permettent d’étudier les délibérations qui seront soumises au Conseil et de préparer mes interventions.

Par ailleurs, à la demande d’associations ou de citoyens, j’ai plusieurs fois écrit au Député Maire pour l’interpeller sur des sujets d’actualité, le déménagement du Golf-Hôtel, la fermeture d’une classe de Saint-Exupéry, les inondations, le hameau des Pesquiers, les lotissements de Beauvallon ou la mise en valeur de la pêche professionnelle, sans oublier les questions du quotidien.

Enfin, vous avez accès au site www.seemuller.fr où vous trouverez la synthèse de mes interventions.

Charlie : L’année 2015 est entrée dans l’histoire par deux drames en janvier et en novembre. J’aurai donc une pensée constante pour les familles touchées par les crimes terroristes et pour l’ensemble des forces civiles et militaires qui en première ligne nous protègent. Je suis er d’avoir participé aux côtés du Député Maire et de tous les élus de la ville aux hommages rendus aux victimes. Notre détermination sera totale pour lutter contre les terroristes, ceux qui les forment, ceux qui les arment, ceux qui les protègent et ceux qui les nancent.

Plan Local d’Urbanisme : Le PLU précise les choix politiques de notre ville pour les 2 prochaines décennies. La majorité municipale a en Conseil xé les grandes orientations. Nous sommes favorables à un développement harmonieux de la ville qui préserve son patrimoine naturel, sa taille et son cadre de vie. La ville va devoir anticiper face aux risques climatiques (inondations, montée des eaux, sécheresse) et à la révolution numérique (installation du haut débit par la bre optique). Nous avons indiqué au Maire nos 5 priorités : redonner 10% du foncier à l’agriculture, reconstruire la ville sur la ville pour éviter le mitage du territoire, améliorer les infrastructures de transport (rapprocher port/aéroport/ville/gare et desserte de Giens), renforcer nos activités- clés : Tourisme, Santé, Agriculture, Défense, Construction, améliorer les services publics par une meilleure synergie avec l’agglomération. En n, nous insistons sur la méthode. Le PLU doit être élaboré par l’implication forte des citoyens et des CIL autour des priorités. Il ne doit pas être l’outil du seul bureau d’études.

Impôts locaux : Contrairement à ses promesses de campagne, Mr Giran après l’augmentation des impôts de 5,3% en 2015, impose de nouveau + 5,2% d’augmentation en 2016 (foncier bâti, non bâti, taxe d’habitation). Rien ne justi e ce choix. Dans un contexte d’incertitudes, les dépenses doivent être prudentes et les investissements plus sélectifs. Les mutualisations des services avec Toulon Provence Mediterranee (TPM) et le soutien nancier du Département et de la Région doivent compenser la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) de l’Etat.

Culture : Nous avons proposé à la municipalité que le bâtiment de l’ex-Banque de France devienne un équipement culturel associé à la Villa Noailles. Cela permettrait de mettre en valeur le partenariat avec le centre Pompidou et les principaux festivals et de le faire prendre en charge nancièrement par TPM. Pour la ville, ce serait une économie importante. Nous proposons également qu’une maison des arts et des traditions provençales intègre le parcours des arts.

TPM : Nous ne sommes pas satisfaits de la gestion des transports et de l’assainissement. Nous sommes inquiets de l’absence d’information du prochain Plan de Déplacement Urbain (PDU) de TPM et en particulier de la liaison avec les fractions. En 2017, les gestions des ordures ménagères et du tourisme devront être transférées. L’implication des élus de la ville au sein de TPM s’opère en désordre. Les élus Hyérois n’exercent pas les mêmes délégations à Hyères et au sein de l’Agglomération. En n, l’avenir nous impose une meilleure synergie avec TPM et pas avec TPT, «tout pour Toulon». Nous regrettons par exemple de voir la coupe America faire étape à Toulon faisant de l’histoire qui nous lie à cette coupe.

Marchés-Appels d’offres : Je ne cesse de réclamer que les critères sociaux et environnementaux gurent explicitement dans les cahiers des charges transmis aux entreprises. En ne retenant que le prix, la qualité et le délai du produit ou du service, la ville se prive de moyens pour valoriser les entreprises locales, l’emploi local et l’apprentissage.

Cantines scolaires : Faute d’investissement, la ville a fermé la cantine centrale et a transféré l’ensemble du marché à une multinationale. La ville aurait dû garder un savoir-faire et des emplois à Hyères avec une mise en régie d’une partie de ce service. Cette décision aurait permis de comparer la qualité et les prix des prestations. Par ailleurs, la ville perd la main pour les achats et donc la mise en valeur des producteurs locaux.

Propreté et entretien courant : J’ai alerté plusieurs fois l’attention du Député Maire sur la présence de déchets dans les rues et la mauvaise organisation des tournées. Je lui ai signalé par écrit l’état du mobilier urbain (bancs publics), Le mauvais état de la voirie communale et l’enchevêtrement des ls électriques ou téléphoniques en façade d’immeubles. Tout cela nuit à l’image de la ville. La Propreté et l’entretien courant sont une priorité du service public communal au même titre que l’éclairage et la tranquillité publique.

Halle place Noailles : Le premier investissement de la nouvelle municipalité, un symbole d’un montant de 400 000€, pour quel résultat? Outre la suppression de 5 platanes centenaires, cette halle choque par son style industriel. Cette halle ne protège les boulistes ni de la pluie, ni du soleil, ni du vent. Son toit ne récupère aucune énergie. C’est un mauvais signal dans une période d’économie budgétaire.

Agriculture : La ville dispose d’une qualité de terres exceptionnelles.Elle doit aider les jeunes agriculteurs à s’installer. Nous avons proposé de créer, comme pour Ramatuelle, une structure commune avec la chambre d’agriculture pour acheter les terres et les louer aux jeunes a n d’éviter l’endettement du à l’achat du foncier.

Pour être crédible, les élus doivent traiter les questions du quotidien qui parfois rendent la vie impossible à nos concitoyens. C’est une erté d’apporter sa contribution au bon fonctionnement de la ville. N’hésitez pas à m’adresser vos commentaires. www.seemuller.fr