Bienvenue à Port Cros, dans notre petite mairie, en ce dimanche 17 septembre 2017, pour procéder, pour la première fois de ce mandat, à un baptême républicain dans l’île. Cela nous fait particulièrement plaisir. Vous faites partie de l’île, avec discrétion depuis 49 ans. Votre grand-père Jean Jacques Goupil a été une personnalité. Il a débarqué en 1968, convaincu qu’à Port Cros, il n’y avait pas de pavé, mais il y avait la plage et qu’il était à cette époque, bien-sûr, « interdit d’interdire ». Une personnalité tourmentée, attachante, épicurienne, mais aussi un grand industriel à qui nous devront Fluocaril et Bergasol. Il avait choisi ce lieu isolé, sauvage pour se retrouver.

Au décès de votre grand-père, c’est Jean Julien qui a racheté les appartements de la Résidence et avec discrétion et constance, vous avez poursuivi ce lien avec l’île. A votre manière, vous êtes devenus des amoureux de Port Cros. Vous jouez même avec un certain talent à la pétanque, le vrai symbole d’une intégration réussie.

Elu de la République et fier de la servir, je suis heureux aujourd’hui de baptiser Charlie Goettmann, de lui faire partager les valeurs de la République et de lui désigner ses parrains et marraines, ceux qui vont l’accompagner dans ces années cruciales de l’apprentissage de la vie. Vous le savez peut être, mais le baptême civil n’a pas de fondement juridique par contre c’est un engagement moral, le signe d’une confiance des parents. Il n’y a rien de plus important.