Communiqué d’Agir pour Hyères

« Nous apprenons par une interview donné à Var matin le mercredi 21 mai 2014 par Jean Pierre Giran Député Maire que l’état des finances de la ville est jugé « préoccupant ».

Selon Jean Pierre Giran, les projections du budget montrent un « effondrement de l’épargne nette » de la ville et un « déficit sur les cinq prochaines années ». Cette situation peut conduire à une mise sous tutelle du budget de la ville par le Préfet.

Le député maire parle également de « dépenses ostentatoires » et d’un budget 2014 « insincère » ce qui le conduit à annoncer la commande d’un audit pour proposer en juin  » son pacte de responsabilité » aux Hyérois.

Cet article appelle de notre part plusieurs remarques.

  1. 1)  nous ne disposons à ce jour d’aucune information nouvelle permettant d’apporter notre appréciation de l’exécution du budget 2014. Nous nous en tiendrons donc aux commentaires de nos élus du mois de décembre 2013 lors de l’examen du budget primitif.
  2. 2)  Sur le plan de la méthode, nous ne pouvons qu’être surpris de l’utilisation de termes aussi forts et définitifs et ce avant la réalisation de l’Audit.
  3. 3)  Nous souhaitons que les travaux de l’Audit soient présentés en priorité en commission des finances et qu’ils puissent faire l’objet d’un débat contradictoire entre élus avant d’être présentées en conseil municipal.
  4. 4)  Nous observons que plusieurs élus de la majorité municipale actuelle ont voté entre 2008 et 2013 les budgets de la ville. Nous pouvons penser que leur connaissance de la situation financière de la commune était parfaitement connue.
  5. 5)  Nous demandons que les dépenses versées par la ville à TPM et les moyens affectés dans le cadre des transferts de compétences fassent aussi partie de l’audit. Nous apprécierons également la comparaison avec les ressources de TPM consacrées à la ville d’Hyères entre 2008 et 2014.
  6. 6)  Nous nous opposerons avec une grande fermeté à toute augmentation des impôts locaux pour les Hyérois. Ce sujet a été l’objet pendant la campagne d’un engagement solennel de tous les candidats. Nous serons les garants du respect de la parole donnée. Le taux des taxes locales à Hyères est un des plus forts du département et dans le même temps, nous devons considérer le revenu moyen des Hyérois qui est un des plus faibles, avec 20 000par an.

En conclusion, plutôt que recourir à une augmentation des impôts, il nous paraît plus utile de mettre en œuvre une politique rigoureuse d’économie, de simplifier l’organisation, de recentrer les priorités sur l’essentiel, l’emploi, et d’exiger de TPM un juste retour de notre contribution. »

William Seemuller