Communiqué de William Seemuller d’Agir pour Hyères Objet : audit des comptes de la ville

Nous avons examiné en session extraordinaire du conseil municipal, l’audit des comptes de la ville. Cette initiative nous a permis de disposer d’une base d’information utile à une bonne compréhension de la situation financière de la commune.

Nous retiendrons dans un premier temps qu’aucune surprise, bonne ou mauvaise, ne figure dans le rapport d’audit, pas d’emprunt toxique ou d’engagement inconsidéré. La situation de la ville était connue avant les élections. Les comptes de la ville avaient été analysés et évalués lors de l’examen des différents budgets. Ils restent conformes à nos prévisions.

Nous observons que plusieurs adjoints de l’actuelle majorité étaient également en responsabilité dans la municipalité précédente, dont l’adjoint aux finances. Si la gestion avait été désastreuse pourquoi leur avoir proposé de nouvelles responsabilités?

L’audit fait apparaître des incertitudes liées au contexte général : baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement, pénalités dues à l’insuffisance de logements sociaux, mais aussi des économies potentielles : internalisation des services délégués, cantines scolaires, parkings, révision des subventions ou plus grande sélectivité des investissements et des cessions.

Les relations financières avec TPM doivent faire l’objet d’une étude précise entre la contribution versée par la ville et les services rendus par TPM ( transport, assainissement, zones d’activités, gestion des ports).

Nous allons analyser en détail ce rapport avec les Hyérois. Cependant, à ce stade, nous écartons un recours à une augmentation des impôts locaux. Ce serait préjudiciable pour l’attractivité de la ville et pour l’installation de nouvelle population. Nous rappelons que la fiscalité locale à Hyères est au dessus de la moyenne du département et que la situation financière de beaucoup de Hyèrois reste très difficile.

Nous invitons le Maire et sa majorité, lors de l’examen du budget 2015 à nous présenter un projet réaliste, à gérer les comptes de la ville en bon père de famille et à renoncer à des promesses électorales inopportunes. La priorité doit être de préserver un service public de qualité en mobilisant le personnel communal et étant vigilant à la situation des plus fragiles.

Voir le rapport sur le site de la ville